Recherche

Recrutement d’un post-doctorant en droit international

L'équipe de l'ANR VSEG - Violences sexuelles et enfance en guerre (octobre 2022-octobre 2025), sous la direction de Bérangère Taxil (université d'Angers), Isabelle Fouchard (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), et Adelaide Blavier (université de Liège), recrute un post-doctorant en droit international (candidatures à envoyer avant le 2 septembre 2022).

Projet

Les enfants sont victimes de violences sexuelles dans les conflits armés, pour diverses raisons liées aux stratégies guerrières. Le projet vise à analyser ce phénomène qui est massif et constitutif de graves crimes internationaux. Il s’agit de comprendre les différentes formes actuelles de cette violence, afin ensuite d’identifier les difficultés du droit et de la justice internationale à répondre à ces crimes. Sa finalité est de contribuer à la lutte contre l’impunité, en identifiant des moyens de mieux prévenir les actes, d’en sanctionner les responsables et de permettre la pleine réparation des victimes.

Le projet s’appuie sur deux réseaux interdisciplinaires de chercheurs. D’un côté, autour du gynécologue Denis Mukwege (Prix Nobel de la Paix 2018), des chercheurs belges, congolais, français, anglais, en médecine, psychologie, économie, droit, ont constitué en 2019 la Chaire Mukwege consacrée aux violences sexuelles dans les conflits armés. D’un autre côté, à partir du programme « EnJeu[x] enfance et jeunesse », financé par la Région Pays de la Loire (2015-21), 80 chercheurs en sciences humaines et sociales et en santé travaillent sur le bien-être des enfants, leur agentivité et leur résilience. Aucun des réseaux n’a jusqu’à présent traité du lien entre enfance et violences de guerre. En les associant, de nouvelles problématiques seront donc développées, car le traitement holistique de l’enfance victime et délinquante est une question de santé publique autant que de sécurité nationale et internationale.

VSEG entend répondre aux trois questions suivantes, qui seront étudiées de manière interdisciplinaire :

  • Axe 1. Le droit international appréhende-t-il de manière satisfaisante les formes et motifs des violences sexuelles contre les enfants ?
  • Axe 2. Comment mieux mettre en œuvre les différentes responsabilités, face à une impunité généralisée ?
  • Axe 3. Comment améliorer la réparation holistique des enfants victimes ?

Missions

En collaboration avec les pilotes juristes de VSEG mais aussi une équipe pluridisciplinaire de chercheurs, le post-doctorant, accompagnant le projet sur ses deux premières années, mènera ses recherches sur les thématiques susmentionnées, et sera notamment amené à :

  • Recenser les types de violences sexuelles concernant particulièrement les enfants dans les conflits armés (enfants victimes, enfants auteurs) afin d’établir un tableau de catégorisation des formes et motifs de violences sexuelles depuis 1991.
  • Lister les normes primaires et secondaires applicables à la situation (droit dur, droit mou) dans divers champs du droit international (droit de l’ONU, droit international et régional des droits de l’homme, droit international humanitaire, droit international pénal).
  • Répertorier les contentieux pertinents, particulièrement dans les États concernés au premier chef, mettant en œuvre une responsabilité individuelle, collective ou étatique.
  • Animer le partenariat entre la clinique juridique d’Angers (The Lighthouse) et la clinique juridique de Panzi, relire et produire des notes de blog sur le site web dédié.
  • Participer à des recherches collectives, à la rédaction de notes et articles, co-éditer un ouvrage final.
  • Constituer un réseau de jeunes chercheurs.
  • Participer à des missions de terrain (Bukavu, Toussaint 2022 sous réserve de faisabilité temporelle).
  • Informer régulièrement l’ingénieur d’études chargé de la communication du projet (recrutement mars 2023).

Compétences requises

Doctorat en droit international. Des compétences en droit international pénal, droit international humanitaire, droit international des droits de l’homme, responsabilité internationale et contentieux international seraient appréciées. Une expérience ou attrait pour l’interdisciplinarité est indispensable. 

Le chercheur post-doctorant devra pouvoir travailler souvent en autonomie mais aussi en équipe. Il devra être doté de qualités et de facilités rédactionnelles pour produire des notes régulières. Il devra être très organisé pour permettre à l’ensemble de l’équipe de suivre efficacement l’avancée des travaux. Être doté de qualités relationnelles, d’un fort esprit d’initiative, de réactivité et de résistance à la pression.

Compétences web/réseaux sociaux et anglais indispensables.

Environnement de travail

Type de contrat : Contrat temporaire à temps plein (durée totale 24 mois)

Rémunération mensuelle net : 2.100 €

Employeur : Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne – ISJPS – Centre de droit comparé et internationalisation du droit

Description de l’unité de recherche : L’activité s’exerce au sein de l’ISJPS. Adresse : ISJPS – Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 37, Boulevard de Port-Royal, 75013 Paris.

Encadrement par Isabelle Fouchard et Bérangère Taxil. Déplacements réguliers à prévoir entre Paris et Angers et télétravail partiel.

Candidature

Date de prise de poste envisagée : 15 octobre 2022
Candidatures à adresser dès maintenant (date limite : 2 septembre 2022). CV et lettre de motivation à adresser à Isabelle Fouchard (ifouchard@hotmail.com) et à Bérangère Taxil (berangere.taxil@univ-angers.fr) avec comme objet « PostDoc VSEG ».
Entretien à prévoir en visio (zoom ou teams) début septembre.

Profil du poste - VSEG Type de fichier : PDF Poids du fichier :
196 Ko